L’intelligence collective dans une société humaine provient d’interactions complexes répondant à diverses conditions :

Une communauté d’intérêt

Une libre appartenance

  • Une adhésion fondée sur des buts.
  • Une confiance mutuelle entre les membres.

Une structure horizontale

  • Des règles (tacites ou explicites) identiques pour tous les membres.
  • Une organisation dynamique : la répartition des rôles est fondée sur le volontariat et la complémentarité des compétences.

Une gestion collective

  • Autonomie des membres : chacun est responsable de sa propre action.
  • Les décisions stratégiques sont basées sur le vote ou sur le consensus.

Un espace collaboratif

Des outils de coopération

  • Un réseau de communication permettant l’interaction entre tous les membres.
  • Des interfaces facilitant la coordination des actions : procédures, normes, standards.

Un système d’information

  • Un accès total et en temps réel à l’information pour l’ensemble de la communauté.
  • Une vue synthétique et contextuelle de la situation pour chaque membre.

Un processus d’apprentissage

  • Un système de régulation: évaluation, contrôle, optimisation, correction des erreurs.
  • Constitution d’un corpus de connaissances : archivage, indexation de l’information.
  • Partage d’expériences et de pratiques, émergence d’une conscience commune.

(source Wikipedia)

Publicités