Constats

  1. « On ne m’a pas appris ! »
  2. Le respect, le corps, la violence, la sexualité… tout cela est brouillé.

Démarche

  • Proposer un chemin vers les mots et le dialogue.
  • Ecouter, entendre, accompagner les questionnements en partant des besoins, désirs et émotions.
  • Observer les multiples dimensions de la sexualité et de l’amour (il ne s’agit pas d’enseigner une forme de sexualité ou de dicter une « bonne » manière de penser et d’agir).
  • Apprendre ensemble en s’appuyant sur l’expérience de chacun-e, devenir act-rice-eur de sa vie affective et sexuelle.
  • Prendre conscience des valeurs collectives instituées, des injonctions culturelles et sociales, des conditionnements, des croyances.
  • Repérer les oppressions, les dominations, apprendre comment ne pas les subir.
  • Devenir plus confiant-es et solidaires, repartir plus savant-e de soi et des autres, avec le sourire.

Outils

  • Un groupe se construit pas à pas : passer doucement du Je au Nous.
  • Des ateliers qui se co-construisent avec chaque groupe, selon les besoins et les envies.
  • Un fil conducteur artistique comme outil de création collective : photos, arts plastiques, théâtre…
  • Des jeux pour gagner en confiance, sentir son corps.
  • Des réponses apportées aux questionnements de chacun-e.
  • Les outils de l’éducation populaire pour échanger, débattre, réfléchir ensemble.

 

 

Publicités