Les outils utilisés en éducation émotionnelle sont nombreux et variés. Ils ont en commun un aspect ludique et expérientiel. On n’enseigne pas l’intelligence émotionnelle, on crée un environnement dans lequel les apprentissages peuvent se faire au travers de l’expérience proposée.

L’animateur utilisera donc alternativement :

  • Les jeux
  • Le cercle de parole
  • Les activités éducatives
  • Les activités artistiques
  • Le travail en équipe
  • Le travail corporel
  • La voix et le théâtre.
  • Les Jeux de rôles et psychodrame.
  • Le travail intérieur.
  • Les contes
  • L’écriture
  • Les activités extérieures

Pour bon nombre de ces activités, il existe différentes formules d’animation qu’il est utile de pouvoir varier :

  • le jeu collectif (ou tout le monde est impliqué)
  • le jeu démonstratif : un ou plusieurs joueurs jouent devant le groupe qui observe + partage du vécu et observations (exemple : jeu de rôles, impro, etc.) ;
  • le travail seul, au centre du groupe (ou face au groupe), soit un volontaire seul, soit un volontaire avec l’animateur, offrant une démonstration ; partage ensuite du vécu et des observations ;
  • le travail à deux (en dyade) : A et B ayant des rôles différents, alternant ensuite ;
  • le travail à trois (en triade) : A, B et C ayant des rôles différents, ou encore : A et B ayant des rôles actifs, C étant observateur, faisant rapport de la manière dont les consignes ont été appliquées ;
  • le travail en sous-groupe de 4/5/6 ou plus (avec rapport au grand groupe) ;
  • le travail en individuel (tous ensemble) : chacun explore par écrit des questions posées par l’animateur avant de partager, soit en sousgroupe d’abord (avec rapport au grand groupe), soit directement au groupe entier ;
  • l’activité collective,
  • la compétition interéquipes (ou travail par équipe sur base non compétitive)

EES_filconducteur

 

Publicités