Bien-être ET climat social

Un climat social serein et dynamique nourrit le bien-être et soutient les activités de chacun-e, ainsi que la coopération entre tou-te-s. Et vice-versa.

Il dépend d’abord des compétences relationnelles et psychosociales des personnes. Celles-ci sont construites sur les représentations, le vocabulaire, les outils et les pratiques de chacun-e :

  • Dans la relation à soi ;
  • Dans la relation aux autres ;
  • En particulier dans les aspects/moments dynamiques, voire conflictuels.

Les expériences relationnelles positives construisent de la confiance qui favorise l’intégration sociale et le déploiement de chacun-e.

Bien-être ET apprentissages

De récentes recherches en psychologie cognitive et en neurosciences ont montré que notre humeur affecte fortement la manière dont nous apprenons et dont nous traitons l’information.

Lorsqu’on est stressé, notre organisme produit certaines hormones qui peuvent réduire nos capacités de résolution de problèmes, tandis que les émotions positives telles que la joie et la gratitude améliorent la prise en compte et le traitement des informations.

Le bien-être à l’école a donc des implications qui dépasse l’expérience des élèves et des enseignants, il touche à la qualité des apprentissages et donc à la réussite scolaire.

Publicités